Une équipe européenne pour les Jeux olympiques ?

Par Philippe Perchoc | 3 mai 2010

Pour citer cet article : Philippe Perchoc, “Une équipe européenne pour les Jeux olympiques ?”, Nouvelle Europe [en ligne], Lundi 3 mai 2010, http://www.nouvelle-europe.eu/node/861, consulté le 22 juillet 2017

Depuis les Jeux Olympiques antiques, toute une cité se sent transportée par la victoire de ses athlètes. Or, les soldats européens ajoutent le drapeau européen au dessus de leur drapeau national dans les opérations extérieures de l'UE, et pourquoi pas les sportifs ?

Une guerre sans violence

Le sport est devenu depuis cinquante ans un formidable moyen de coopération entre les nations. Un peu comme les Jeux olympiques antiques permettaient à des cités alliées de vivre des rivalités non sanglantes, le sport - et notamment le football - permet aujourd'hui à une Europe pacifiée de continuer à rejouer ses guerres impossibles.

Le célèbre slogan antique "Du pain et des jeux" ne s'applique-t-il alors pas à l'Europe ? En effet, l'UE n'a presque aucune politique redistributive, et elle n'offre pas de jeux à ses citoyens. Ou alors si, mais des jeux dans lesquels chaque nation joue en ordre dispersé, en Europe et dans le monde. 

La "main de Thierry Henry" a bien illustré ce phénomène. Devenu sujet de discussion pan-européen, il a même été évoqué au Conseil européen entre la France et l'Irlande, dans le saint des saints de la défense des intérêts nationaux dans l'UE. 

Une équipe européenne ?

Dans ces conditions, la constitution d'une équipe européenne est-elle possible ? Elle apparaît difficilement possible, pour une raison simple : on voit les difficultés de la principale équipe européenne, la Commission. Impossible de se mettre d'accord sur une Commission de moins de 27 membres. Imaginez une équipe de foot ou de basket européenne arriver aux Jeux olympiques avec 27 joueurs. Pire. Quand on voit les déboires politiques du sélectionneur français avant le Coupe du Monde de football, imaginez comment se passerait la sélection d'un sélectionneur européen. Il faudrait au moins trois Conseils européens extraordinaires. 

Sinon, on pourrait envisager des tractations inter-sportives. Aux Lituaniens le basket ; aux Italiens, Espagnols, Britanniques, Français et Allemand, le foot ; aux membres du tournoi des Six Nations le rugby ... 

Il est donc peu probable qu'on arrive un jour à envoyer des équipes européennes aux Jeux olympiques. Et ce n'est d'ailleurs pas souhaitable. Même si l'Union européenne aurait largement remporté les Jeux de Vancouver (108 médailles dont 31 d'or), les stades restent les principales arènes où l'on peut pleurer de joie d'être Finlandais sans que cela ne choque personne. Tant mieux pour l'Europe.

Une solution ? Faire comme pour nos athlètes comme pour nos soldats. Demander à chaque nation européenne d'ajouter le drapeau européen à son drapeau national. 

 

Pour aller plus loin 

Sur Nouvelle Europe

Source photo : drapeau européen, Flickr

 

Ajouter un commentaire