Culture

Mariusz Wilk, les loups, les Solovki

Par Philippe Perchoc | 26 janvier 2014

Mariusz Wilk est un Polonais bien spécial. Prisonnier politique pendant l'état de guerre en Pologne en raison de son engagement auprès de Solidarité, il choisit de partir vivre en Russie après 1989. Il y est, tour à tour, correspondant pour différents journaux polonais, puis finalement pour Kultura, le journal mythique des Polonais en exil, situé à Maison-Laffite en France. D'un séjour de plusieurs années sur les îles Solovki, en Mer Blanche, il rapporte une série de chroniques publiées dans le "journal d'un loup". 

En Roumanie, la révolution (culturelle) commence avec Roșia Montană

Par Diana Popp | 20 octobre 2013

Cet automne n’est pas comme les autres pour la Roumanie. C’est l’automne de la démocratie participative et des manifestations, qui commencent à porter leurs fruits. D'abord limitées, les protestations se sont étendues dans l’ensemble du pays et parmi la diaspora roumaine. Face à ce réveil démocratique, «l’automne roumain» représente-t-il le réveil d’une génération qui a redécouvert la solidarité ? 

"Il faut penser la culture comme un levier de croissance" - Entretien avec Enrico della Rosa, ancien Attaché audiovisuel à l'Ambassade de France à Rome

Par Anaïs Delbarre | 10 juin 2013

Nouvelle Europe a rencontré en mai dernier Enrico della Rosa, franco-italien passionné de Culture, qui travaille actuellement à Radio France. Enrico della Rosa a été pendant 10 ans le Délégué général des Victoires de la Musique. Précédemment au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), il avait participé très activement à la mise en place des quotas de chansons francophones à la radio. Il est à l’origine de Radio Néo, consacrée aux jeunes talents de la chanson française, qu’il a conçue et créée vers la fin des années 1990. En 2007, il s’est envolé pour Rome et a occupé le poste d’Attaché audiovisuel à l’Ambassade de France en Italie. C’est sur cette dernière période que Nouvelle Europe revient dans cet article. 

Ceci n’est pas du cinéma (belge)

Par Pauline Joris | 10 juin 2013

Qu’est-ce que le cinéma belge ? Des acteurs francophones qui arrivant à gommer leur accent, réussissent en France où la grande majorité ignore leur nationalité ? Faire parti du club fermé des réalisateurs ayant remporté deux Palmes d’or à Cannes ? Etre sollicité par la télévision américaine pour écrire et réaliser une nouvelle série de télévision ? Un mécanisme fiscal favorable aux investissements privés pour le cinéma ? 

La série Borgen, une fierté européenne

Par Sophie Rauszer | 10 juin 2013

Une porte s’ouvre sur le magnifique visage de l’actrice Sidse Babett Knudsen et le téléspectateur est rapidement plongé dans les jeux politiques des cabinets ministériels, des alliances gouvernementales et des TV-shows. Série lancée en 2010 dans son pays d’origine et en 2012 sur les écrans français, Borgen est une série danoise ressemblant étrangement à la vie politique danoise. Ses personnages existent vraiment. Ainsi, la Première ministre Birgitte Nyborg ressemble étrangement à la Première ministre danoise centriste Helle Thorning-Schmidt, élue un an après la diffusion de la série. Les partis politiques et leurs leaders représentés correspondent aux réalités politiques du pays. 

Bougeons l'Europe !

Par Anaïs Delbarre | January 16 2013

Le Centre d'Etude et de prospective stratégique (CEPS), association internationale non-gouvernementale, ainsi que la Présidence irlandaise de l'Union européenne présentent le 16 janvier 2013 Bougeons l'Europe, ouvrage collectif européen et condensé de propositions de réformes pour repenser l'Europe des 27.

Le Monde d'Hier et Les Confessions d'un bourgeois : Des mémoires austro-hongrois

Par Annamária Tóth | 7 décembre 2012

 Deux auteurs, deux mémoires, un empire et une raison pour témoigner de la vie : voilà un résumé des autobiographies de Stefan Zweig et Sándor Márai. Ce sont deux des plus grands auteurs de l'Autriche et de la Hongrie respectivement. Nés au zénith de la monarchie austro-hongroise, la chute de l'Empire fut pour les deux auteurs la raison principale pour écrire leurs autobiographies.

Pages