Culture

La Parade – Srdjan Dragojevic

Par Anaïs Delbarre | 15 février 2013

« Tchetnik : terme péjoratif pour désigner un Serbe. Employé par les Croates, les Bosniaques et les Albanais du Kosovo.Oustachi : terme péjoratif pour désigner un Croate. Employé par les Serbes, les Bosniaques et les Albanais du Kosovo.Shqiptar : terme péjoratif pour désigner un Albanais du Kosovo. Employé par les Bosniaques, les Croates et les Serbes.Pédé : terme péjoratif pour désigner un homosexuel. Employé par tout le monde ».

La roulotte de Liszt

Par Pierre-Louis Michel | 10 janvier 2013

On place souvent Franz Liszt (1811-1886) au carrefour des influences musicales contemporaines, entre romantisme, folklore national ou impressionnisme. Pourtant, l'œuvre féconde de cet artiste génial, pianiste virtuose, transcripteur et compositeur, s'inscrit également au cœur d'une Europe en plein mouvement culturel et politique.

Aleksandar, Grand-père Slavko, la magie et la guerre

Par Anaïs Delbarre | 22 décembre 2012

Aleksandar Krsmanovic n'a pas d'âge. Il est à la fois l'enfant insouciant qui rêve de rencontrer Tito et de ressusciter, grâce à ses pouvoirs de magicien, son grand-père Slavko (dont le cœur s'est brutalement arrêté lorsque Carl Lewis a battu le record du monde de 100 mètres) et l'homme dont les souvenirs d'enfance sont restés emprisonnés dans une cave à Velotovo. Aucun bruit, excepté le son des balles et celui, plus brutal, des bottes de cuir des soldats serbes, valsant mélodieusement au chant d'un gramophone. 

Les Ressorts culturels de l'amitié franco-russe, du premier Emprunt de 1888 au début du siècle

Par Pierre-Louis Michel | 19 décembre 2012

2012 marquait une nouvelle année croisée France-Russie centrée sur les littératures et les langues, et prolongeant le grand succès de 2010. Cet enchantement culturel franco-russe n'est pas récent. Déjà au XIXe siècle, pouvoir et médias s'évertuaient à construire un rapprochement franco-russe. Revenons aux prémices de ces rapprochements et de leurs ressorts..

"L'Europe, c'est la réponse à la guerre", Muhamedin Kullashi (Première Partie de l'entretien avec son Excellence l'Ambassadeur de la République du Kosovo)

Par Jean-Baptiste Kastel | 10 décembre 2012

Muhamedin Kullashi est maître de conférences en philosophie à l’Université Paris VIII. Ambassadeur du Kosovo en France depuis octobre 2009, possédant la double nationalité franco-kosovare, il a écrit de nombreux ouvrages historiques sur la région des Balkans. Le 15 octobre dernier, c’est à l’Ambassadeur du Kosovo à Paris que Nouvelle Europe a souhaité lui poser quelques questions. Ce très riche entretien, dont nous vous proposons une partielle retranscription aujourd’hui, lève le voile sur des problématiques à la fois historiques et culturelles de l’histoire du Kosovo.  

"Le populisme au féminin" : l'extrême droite européenne a-t-elle un nouveau visage ?

Par Rose Lemardeley | 19 novembre 2012

Les femmes peuvent-elles plus facilement transmettre des idées extrêmes ? C’est à cette question que le documentaire « Le populisme au féminin » réalisé par de jeunes journalistes, Hanna Ladoul, Matthieu Cabanes et Marco La Via, se propose de répondre. Mais en partant à la rencontre des femmes leaders d’extrême-droite en Europe, il en soulève d’autres.

Quel Istanbul de demain ?

Par Lucie Drechselova | 16 novembre 2012

 Vous êtes déjà allé à Istanbul ? Outre les attractions obligées de la péninsule historique, vous n’avez pas manqué de partir à la découverte des quartiers moins touristiques, plus populaires du centre d’Istanbul ? Dans l'Istanbul de demain, il faudra aller plus loin.  

L'espace politique comme théâtre de l'insulte

Par Gatien Du Bois | 11 février 2014

De nos jours,  il semble qu'à l'éloquence courtoise des débats politiques mesurés et argumentés on ait substitué les excès verbaux, écrits ou gestuels. Or, l'insulte en politique est une (mauvaise) pratique ancienne. D'ailleurs les injures, gros mots et autres outrages sont révélateurs des positionnements, des stratégies et des mœurs politiques. Dès lors, l'insulte serait-elle le baromètre de la démocratie, le meilleur moyen de canaliser la violence tout court? « Gouverner, c'est choisir » déclarait Pierre Mendès-France, devrait-on dire désormais « Gouverner, c'est insulter »?

Pages