Paris

Le chômage en Europe

Par Pascal Orcier | 1 mars 2009

La question du chômage en Europe n'est pas une nouveauté. Il touchait en décembre 2008 7,4% de la population active de l'UE à 27 et devrait connaître une forte poussée au cours de l'année 2009. Il existe toutefois de grandes disparités à l'échelle communautaire, tant au niveau national qu'au niveau régional.

Dr Emploi : que me proposez-vous ? - Les services publics de l'emploi à l'Est

Par Fabienne Vauguet | 1 mars 2009

Retours d’émigrés roumains au pays, difficulté de ré-insertion dans le pays d’origine : la crise économique et financière place plusieurs États membres de l’Est devant de nouveaux défis, s’ajoutant au chômage structurel. De quels moyens les services publics de l’emploi disposent-ils pour parvenir à une insertion d’un plus grand nombre sur le marché du travail ? Voyons le cas de cinq États membres de la Nouvelle Europe : la Hongrie, la Lettonie, la Bulgarie, la Slovénie et Malte.

Où sont passés les syndicats à l'Est ?

Par admin | 1 mars 2009

L'un des héritages de la sortie du communisme dans la nouvelle Europe est la persistance de taux de syndicalisation extrêmement bas. Comment expliquer cette situation et quelles en sont les conséquences ?

La Pologne : un nouvel adepte de la flexicurité ?

Par Véronique Antoinette | 1 mars 2009

À sa date d’adhésion, la Pologne se caractérisait par son très fort taux de chômage qui atteignait alors 18,5% de sa population active. À cette même date, la Pologne a modifié sa politique de l’emploi à la fois pour réduire ce taux de chômage politiquement inacceptable, et à la fois pour se conformer aux décisions communautaires et aux conseils des organisations économiques internationales qui font depuis peu, de la politique active de l’emploi, leur leitmotiv au sein notamment du concept de la flexicurité.

Peut-on parler d'Europe de l'emploi ?

Par admin | 1 mars 2009

Les médias le martèlent, le monde traverse une crise comme il n'en a jamais connu. C'est aussi le cas de l'Europe, comme continent, mais aussi comme organisation politique. Alors que l'Union européenne s'était fixée comme objectif de devenir "l'économie de la connaissance la plus compétitive du monde à l'horizon 2010" dans l'agenda de Lisbonne, il lui faudra plus probablement démontrer en 2010 non pas seulement sa compétitivité mais surtout sa capacité à protéger ses citoyens des effets dévastateurs de la crise. En se concentrant sur le volet de l'emploi, que fait l'Europe ? 

Pourquoi Saakashvili a-t-il mangé sa cravate ?

Par L'équipe | 22 février 2009

L'incident est survenu au mois d'août dernier pendant la guerre dans le Caucase. Le Président géorgien, apparemment dépassé par les événements, a oublié qu'il était en direct sur la BBC et a littéralement mangé sa cravate devant les caméras. Seul face à  la Russie, il s'est peut-être imaginé les conséquences possibles de la guerre sur sa vie politique, et a craqué.

Lancement de la préparation de la Présidence hongroise du Conseil de l’Union européenne en 2011

Par Csilla Vegh | 16 février 2009

Parmi les douze nouveaux membres de l’Union européenne, après la Slovénie et la République tchèque, en 2011 ce sera le tour de la Hongrie d'assurer pour la première fois la Présidence du Conseil de l’Union européenne. Ainsi, entre janvier et juin 2011, pendant six mois, la Hongrie aura l’occasion de jouer un rôle actif dans la formulation de l’agenda de l’UE.

Partenariat oriental : entre perdants et gagnants

Par Dana Jurgelevica | 9 février 2009

Après le succès de l’Union pour Méditerranée, la Pologne et la Suède ont prôné leur propre vision de la Politique européenne de Voisinage en proposant un Partenariat oriental avec leurs voisins de l’Est englobant six pays : la Biélorussie, l’Ukraine, la Géorgie, l’Arménie, l’Azerbaïdjan et la Moldavie. Pourtant, comment l’idée d’une politique uniforme pour toute l’ex-URSS hors Russie est-elle reçue ?

Pages