Bruxelles

Pierre Mirel : le sens de l'élargissement aux Balkans occidentaux

Par Tanguy Séné | 16 novembre 2011

La Croatie en passe de devenir 28ème État membre de l’UE, les arrestations des derniers criminels de guerre serbes, la polémique de la libéralisation des visas… la question de l’élargissement aux Balkans occidentaux fait décidément partie de notre actualité. Pierre Mirel, directeur pour l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, la Serbie, et les dossiers Kosovo au sein de la DG Élargissement, nous éclaire sur ses différents aspects dans un entretien exclusif.

La nostalgie de la nostalgie. A propos du destin de l’Europe d’Ivan Krastev.

Par Eric Crozon | 4 novembre 2017

Krastev prend les chemins de la nostalgie dans son livre « Le destin de l’Europe », qui ne rend pas tout à fait l’idée du titre anglais « After Europe ». Cet intellectuel bulgare discute des leçons du passées et particulièrement de celles du début du 20e siècle, pour rappeler qu’il y a eu une Europe avant l’Europe, une Europe qui s’écroula après 1918, et semble dire qu’il y aura une Europe après l’Europe, mais là est le nœud de la discussion.

La e-diplomatie estonienne à l’heure de la fin des territoires

Par Eric Crozon | 25 juillet 2017

Il est une particularité des euros estoniens : ce sont les seuls à figurer le contour géographique du pays. Cette présence du territoire sur les pièces est souvent un symbole d’un rapport spécifique aux frontières. A l’heure de la digitalisation de la diplomatie, quelle place pour le lien entre souveraineté et internet ?

Ukraine, que deviendras-tu?

Par Martin Janíčko et Benjamin Schifres | 24 août 2015

Alors que les médias européens absorbés par les soubresauts qui secouent la zone euro détournent peu à peu leur regard de l’Ukraine, une solution durable au conflit est pourtant loin d’avoir été trouvée. De la guerre ouverte à l’enlisement en passant par la construction fédérale, quels scenarii se dessinent pour l’Ukraine post-Maidan ?

Une brève histoire de la Chine en Europe

Par Gatien Du Bois | 29 juin 2015

Dans L'Art de la guerre, Sun Tzu décrit les éléments de l'art militaire comme : l'appréciation de l'espace, l'estimation des quantités, les calculs, les comparaisons et les chances de victoire. La présence et l'influence de la République populaire de Chine en Europe n'a jamais été massive mais elle a souvent fait montre de pragmatisme et de stratégie subtile, à l'instar des préconisations de Sun Tzu. Historiquement, cette implication de la Chine en Europe diffère dans ses relations avec l'Europe de l'Ouest (la CE puis l'UE) et avec l'Europe de l'Est.

Le boom de l'investissement chinois au Portugal

Par João Goes | 29 juin 2015

La crise économique et financière portugaise a mené à un large programme de privatisations entrepris par le gouvernement. La Chine - qui depuis le XVIème siècle a maintenu des relations étroites avec le Portugal - fut l'un des pays qui sut profiter le plus de cette situation et des opportunités qu’elle offrait aux investisseurs étrangers. Elle est ainsi devenue l’un des principaux acteurs dans des marchés stratégiques comme l’énergie, les assurances, l’immobilier et plus récemment, la banque. 

Tu en connais un, toi, de Lituanien? A propos "des Lituaniens" de Marielle Vitureau

Par Philippe Perchoc | 30 mars 2015

"Tu en connais, un, toi, de Lituanien?" La réplique de Jean Luc Mélenchon, en 2005, est bien connue. Il semble que nous en connaissions de plus en plus, et l'Europe s'en porte plutôt mieux. Marielle Vitureau publie "Les Lituaniens" aux éditions Henry Dougier, une occasion de mettre en perspective quelques questions à propos de la façon dont les Lituaniens se perçoivent et sont perçus par ceux qui les connaissent bien. Histoire, identité, capitale, relations avec les voisins et mondialisation sont autant de thèmes touchés par ce livre, et autant de raisons de l'ouvrir.

“Gender quota” : la féminisation des instances dirigeantes en pratique

Par Fanny Cohen | 20 janvier 2015

Le 11 décembre 2014, le gouvernement allemand approuvait un projet de loi instaurant un quota féminin dans les conseils de surveillance de 108 entreprises cotées. Le même jour, le Conseil de l'UE n'a pu s'accorder sur “Women on Boards”, son pendant européen. Quelles propositions européennes face à la faible représentation des femmes à la tête des grandes entreprises ?

Pages