Offensive culturelle chinoise dans l'Union - Implantation des Instituts Confucius en 2005 et 2015

Par Chloé Fontaine | 29 juin 2015

Pour citer cet article : Chloé Fontaine, “Offensive culturelle chinoise dans l'Union - Implantation des Instituts Confucius en 2005 et 2015”, Nouvelle Europe [en ligne], Lundi 29 juin 2015, http://www.nouvelle-europe.eu/node/1918, consulté le 20 septembre 2019

Entrée dans l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en 2001, la République populaire de Chine débute son implantation d’Instituts Confucius dans l’Union Européenne quatre ans plus tard.

Ces établissements culturels publics cherchent à promouvoir la langue et la culture chinoise. Ils établissent des partenariats avec des universités locales ou d’autres institutions, sous l’autorité et le financement du Hanban (Bureau de la commission pour la diffusion internationale du chinois), basé à Pékin.

En 2005, le premier Institut Confucius s’implante dans l’Union Européenne à Stockholm, en Suède. Cette introduction se poursuit, la même année, en France, en Belgique, en Italie, en Espagne et au Portugal.

Au début de cette initiative, la Chine estimait qu’en 2010, il y aurait près de 100 millions d’apprenants et projetait d’ouvrir 100 Instituts Confucius. Pari réussi puisqu’en 2010, il y avait plus de 300 Instituts Confucius dans 94 pays, puis, en 2014, 500 Instituts Confucius dans 130 pays.

L’Union européenne compte 87 Instituts Confucius dans tous ces Etats membres. Ce qui signifie qu’en dix ans, ces établissements culturels se sont développés au point d’égaler leurs homologues européens, plus anciens, tels que l’Alliance Française, British Council, Goethe Institut et Instituts Cervantès.

L’Europe de l’ouest, première bénéficiaire de ces partenariats, compte le plus d’Instituts : la France en tête avec 16 Instituts Confucius, suivie de près par les 13 implantations au Royaume-Uni et en Italie, et 11 en Allemagne.

Toutefois, selon une communication du Hanban, le premier Institut Confucius implanté dans l'Union européenne, celui de Stockholm, fermera ses portes en 2015, suite à l'expiration de son accord (décembre 2014), non-renouvelé, avec l'Université de Fudan en Chine.

Sur cette carte ne sont représentés par le logo de l'Institut Confucius que les deux premiers Instituts implantés dans chacun des 28 Etats de l'Union. Pour des raisons de lisibilité, lorsqu'un Etat compte plus de deux Instituts Confucius, le nombre d'Instituts est privilégié au nombre de logos.

 

 

Pour aller plus loin

Sur Nouvelle Europe :

Ouvrages :

  • COURMONT, Barthélémy, La Chine, grande séduction : Essai sur le soft power chinois, 2009, Choiseul Editions

 

Crédit photo : Statut de Confucius, Rob Web sur flickr

 

Ajouter un commentaire