Géographie

Emigrations polonaises

Par Philippe Perchoc | 10 novembre 2006

La polémique du désormais célèbre « plombier polonais » – parti pour un improbable eldorado français – cache une réalité beaucoup plus complexe qu'il n'y parait, celle de l'émigration polonaise.

Le groupe de Visegrad a-t-il encore une utilité?

Par Marine Michault | 9 novembre 2006

Le Groupe de Visegrád (aussi appelé Visegrád 4 or V4) est un groupe informel réunissant quatre pays d'Europe centrale : la Pologne, la République Tchèque, la Slovaquie, et la Hongrie. Historiquement, le groupe de Visegrád trouve son origine en 1335, lorsque les rois tchèque, polonais et hongrois se rencontrèrent dans la ville hongroise de Visegrád pour intensifier les liens entre les pays d’Europe centrale.

Flotte à vendre !

Par Philippe Perchoc | 8 novembre 2006

Vous avez toujours rêvé de vous offrir un navire de guerre construit en ex-URSS dans les années 50 et ayant appartenu successivement à la Yougoslavie puis à la Serbie? C'est possible.

Siméon II, le Tzar premier ministre

Par Philippe Perchoc | 1 novembre 2006

Cette situation sans précédent avait fait beaucoup parler d'elle en 2001. Siméon de Saxe-Cobourg-Gotha, ancien Tzar (roi) de Bulgarie, chassé du trône et du pays par les communistes en 1946, est devenu le premier ministre de la Bulgarie en juin 2001. Il avait alors été plébiscité par les électeurs avant de subir un important revers lors des élections législatives suivantes, en août 2005.

La mer de Barents, prochain Eldorado gazier?

Par Philippe Perchoc | 31 octobre 2006

On a beaucoup parlé ces derniers temps des conflits gaziers en Europe et notamment du rôle que pouvait jouer la Russie dans ceux-ci. Mais celle-ci n'est pas le seul partenaire stratégique de l'Union dans ce domaine. Le point sur deux Etats européens qui ne sont pas membres de l'Union européenne mais qui lui sont vitaux: la Norvège et la Russie.

Les Baltes, questions de frontières

Par Philippe Perchoc | 25 octobre 2006

Anciennes républiques de l'Union soviétique, les trois républiques baltes, aujourd'hui membre de l'OTAN et de l'Union européenne ont toujours des relations particulières et difficiles avec la Russie voisine. Si la Lituanie, au Sud, a pu plus rapidement que l'Estonie et la Lettonie s'accorder avec la Russie, les deux autres Etats baltes ont eu et ont toujours plus de difficultés. Le 27 mars 2007, la Lettonie a signé un accord de frontière avec la Russie, laissant l'Estonie être la dernière à n'avoir pas réglé son différend frontalier avec le grand voisin.

Pages