Géographie

Bilbao rime avec Nouveau

Par Sophie Rauszer | 10 septembre 2014

Loin de la brûlante actualité de cet été, Bilbao et le pays basque sont en plein dans leurs fêtes basques. La Semana Grande, ou aste nagusia comme ils disent, se propage de ville en ville d’Euskadi. 350 000 habitants, capitale de la province de Biscaye mais aussi la plus grande ville en pays basque, Bilbao est incontestablement le passage obligé de tout touriste dans la région.

Un Ukrainien à Cracovie

Par Bogdan Mytrowytch | 10 septembre 2014

Cet été fut pour moi une première – la découverte de Cracovie comme une ville féérique. Mais ce fut mon second voyage en Pologne - la première fois ayant été à Varsovie.

Anafi : l'île grecque rêvée ?

Par Marie Geredakis | 10 septembre 2014

« Située tout au bout de l'archipel des Cyclades, l'île d'Anafi est la plus éloignée d'Athènes. Malgré la proximité de la célèbre et cosmopolite Santorin, Anafi est restée très calme et authentique et ravira les amateurs d'authenticité et de nature préservée ».

Ursula von der Leyen - Une Allemande européenne en terrain miné

Par Nadège Marguerite | 10 juin 2014

La nouvelle ministre allemande de la défense plaide pour un engagement renforcé de l’Allemagne au niveau international et l’idée d’une armée commune européenne n’est plus un tabou. Un tournant décisif dans la politique menée jusqu’ici par la chancelière Angela Merkel.

Portugal : carnets d’une Révolution fleurie

Par Geoffrey Lopes | 25 avril 2014

A l’ombre des tourbillons médiatiques, au lendemain d’une crise énergétique mondiale sans précédent et alors que le scandale du Watergate éclabousse les États-Unis, la graine démocratique, non sans surprise, se pose avec précaution au beau milieu d’un terrain défraîchi de l’autre rive de l’Atlantique nord. Non seulement les germes de la République prennent au Portugal, mais la révolution renverse la dictature dans une sérénité à toute épreuve pour offrir aux Portugais une démocratie éclatante.

Islande et euro : le désamour

Par Tanguy Séné | 12 mars 2014

Depuis l’été 2013, on sait que l’Islande ne compte plus rejoindre ni l’UE, ni l’eurozone. Pourtant, c’est avec beaucoup d’aplomb que l’île nordique avait fait sa demande d’adhésion en 2009 – après la terrible épreuve de la crise financière.  Aujourd’hui, ni les Islandais ni leur nouveau gouvernement ne semblent intéressés. Pourquoi donc ? Retour sur une histoire de cœur(s) déçu(s) par la monnaie unique.

L’Ukraine, l’étincelle européenne et la crise-passion russe

Par Aurélie Champag... | 12 mars 2014

Alors que la place de l’Indépendance, à Kiev, se remplissait de manifestants en novembre 2013, suite au rejet par le président Viktor Ianoukovitch de l’accord d’association qu’il devait signer avec l’UE, l’Europe a redécouvert son pouvoir d’attraction. Il semble paradoxal qu’une Europe fatiguée, ébranlée par la crise de la dette, plus souvent divisée qu’unie, puisse convaincre au-delà de ses frontières au point que l’on veuille mourir pour elle. 

Pages