L'Europe cartes en main

Aleksandar, Grand-père Slavko, la magie et la guerre

Par Anaïs Delbarre | 22 décembre 2012

Aleksandar Krsmanovic n'a pas d'âge. Il est à la fois l'enfant insouciant qui rêve de rencontrer Tito et de ressusciter, grâce à ses pouvoirs de magicien, son grand-père Slavko (dont le cœur s'est brutalement arrêté lorsque Carl Lewis a battu le record du monde de 100 mètres) et l'homme dont les souvenirs d'enfance sont restés emprisonnés dans une cave à Velotovo. Aucun bruit, excepté le son des balles et celui, plus brutal, des bottes de cuir des soldats serbes, valsant mélodieusement au chant d'un gramophone. 

L'Union européenne : un possible médiateur dans une région conflictuelle ?

Par Nanée Malek-Stanians | 31 octobre 2012

La région du Caucase du Sud, comprenant l’Arménie, la Géorgie et l’Azerbaïdjan, est touchée par de nombreux conflits gelés. La Géorgie et la Russie s'opposent quant au contrôle des régions d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud, deux régions situées au Nord de la Géorgie, tout près de la frontière Russe. Parallèlement, le conflit entre Arméniens et Azéris au sujet du Haut-Karabagh demeure. Cette région du sud-est du Caucase, peuplée majoritairement et historiquement d’Arméniens, fut cédée par Staline à la République socialiste soviétique d’Azerbaïdjan.

Le positionnement de la Grèce en Méditerranée et dans les relations euro-russes

Par Marie Geredakis et Antoine Lhantony | 23 février 2015

Les relations gréco-russes se basent sur des relations anciennes, des cultures proches, des flux humains importants et des échanges économiques significatifs. Avec l’arrivée au pouvoir de Syriza et d’ANEL, ces éléments prennent une nouvelle dimension, notamment à propos de la relation entre l’UE et la Russie et dans la lecture de la situation en Ukraine.

Des relations économiques gréco-russes en développement continu mais inégal

Par Antoine Lanthony | 20 février 2015

Aujourd’hui, la Grèce est au centre des préoccupations pour un grand nombre de raisons, dont plusieurs s’entrecoupent et dont l’une d’elles est son positionnement en Europe, en Eurasie, en Méditerranée. De par l’actualité, la relation entre Grèce et Russie fait couler beaucoup d’encre et mérite un état des lieux au moment où Alexis Tsipras a proposé que la Grèce et Chypre deviennent « un pont de paix et de coopération entre l’UE et la Russie ».

Grèce – Russie : état des lieux des relations dans un contexte international tendu

Par Marie Geredakis et Antoine Lanthony | 18 février 2015

Aujourd’hui, la Grèce est au centre des préoccupations pour un grand nombre de raisons, dont plusieurs s’entrecoupent et dont l’une d’elles est son positionnement en Europe, en Eurasie, en Méditerranée. De par l’actualité, la relation entre Grèce et Russie fait couler beaucoup d’encre et mérite un état des lieux au moment où Alexis Tsipras a proposé que la Grèce et Chypre deviennent « un pont de paix et de coopération entre l’UE et la Russie ».

Entre Bruxelles et Moscou: les Etats du Partenariat Oriental

Par Claire Dilé | 13 octobre 2013

Ce moment de l'aube ou du crépuscule où il ne fait pas encore assez jour pour distinguer un chien d'un loup : voilà en quelque sorte la situation dans laquelle se trouvent les voisins orientaux de l'Union européenne, à savoir l'Ukraine, la Moldavie, la Géorgie, l'Azerbaïdjan et l'Arménie. À mi-chemin entre un rapprochement européen et un resserrement des liens avec le grand frère russe.

L'Union européenne dans les négociations environnementales : quel 'leadership' sur la scène internationale ?

Par Willy Kokolo | 11 janvier 2013

Dans la mesure où les problèmes environnementaux transcendent les frontières étatiques, l'UE apparaît de facto comme une promotrice potentielle de la gouvernance environnementale mondiale (GEM). L'article de Nikki reconnaît cependant que l'UE ne pourra jouer un rôle déterminant qu'en unifiant ses dissenssions institutionnelles internes. Le but du present article est de contribuer au débat en apportant des éléments théoriques à l'hypothèse du leadership européen en ce qui concerne la GEM puis de souligner les incohérences internes de l'UE. 

Pages