Europe centrale

Piotr Nurowski, feu le Président du Comité olympique polonais

Par Véronique Antoinette | 3 mai 2010

Le 10 avril 2010 s'écrasait dans la forêt de Smolensk l'avion présidentiel polonais avec à son bord le Président du Comité olympique polonais (PKO), Piotr Nurowski. De commentateur sportif à la radio à Président du Comité olympique, sa carrière professionnelle a été pour beaucoup consacrée à la promotion du sport en Pologne. Retour sur sa vie et ses actions au PKO.

Quels défis pour l'Euro polono-ukrainien de football ?

Par Katarzyna Jasik | 3 mai 2010

« Si quatre ans après la Pologne et l'Ukraine (organisateurs de l'Euro 2012), l'UEFA peut avoir l'Euro dans un pays sûr, un pays stable [...], elle viendra en France sans souci et sans crainte », a déclaré Jean-Pierre Escalettes, le Président de la Fédération française de Football. Pourtant la Pologne et l'Ukraine ont beaucoup à offrir. Quels sont les défis que la Pologne et l'Ukraine doivent relever ? 

Le hockey sur glace, sismographe des relations entre la Tchécoslovaquie et l'URSS

Par Camille Brabenec | 3 mai 2010

Le sport est, à l'origine, un loisirs, un espace de détente, mais il est finalement rarement dépourvu d'enjeux et peut se transformer en outil politique, en moyen de rassembler une nation. Cela est encore plus vrai lorsque ce pays subit un régime autoritaire. Durant les cinquante ans où l'Europe centrale a été sous domination de l'URSS, de nombreux exemples se sont produits montrant qu'un évènement sportif, un match de football ou de hockey a pu être utilisé à des fins politiques.

Idées, institutions et politiques économiques en Pologne

Par Zbigniew Truchlewski | 5 avril 2010

La Pologne est le seul pays européen ne pas avoir eu de récesssion pendant la crise et à ne pas avoir entériné de relance keneysienne. Que nous apprend la crise sur les idées, les institutions et les politiques économiques en Pologne et leur reflet dans les pays « industrialisés » ?

La Bulgarie dans la crise : un gouvernement à contre-courant ?

Par Miroslava Ivanova | 5 avril 2010

La Bulgarie a été jusqu'à présent moins affectée par la crise financière de 2008 si on la compare aux autres pays de l'Union européenne. Beaucoup de pays de l'Europe de l'Est, parmi lesquels la Hongrie, l'Ukraine, le Belarus et la Lettonie, ont même été obligés de recourir au FMI qui leur a accordé des prêts d'urgence. Aujourd'hui, la crise se fait sentir et le gouvernement semble n'avoir qu'une réponse : la rigueur.

Le bar à lait, objet de la nostalgie polonaise ?

Par Zbigniew Truchlewski | 1 décembre 2009

Prenez quelques recettes classiques de la cuisine polonaise, saupoudrez d’histoire, mélangez avec un peu de nostalgie et ajoutez quelques clichés de la période communiste avant de faire mariner le tout dans un local bien connu pour son insalubrité ainsi que ses cuisinières enveloppées et tyranniques ; ne manque plus qu’un zeste de transformation économique et politique pour l’arrière goût et la toile de fond. Vous voilà dans un bar à lait, vieille institution polonaise bien connue désormais des touristes affamés d’images du passé communiste. Que nous apprend-t-elle sur ce pays et au sujet de la nostalgie ?

Le mur de la Rue Maticni

Par Véronique Antoinette | 2 novembre 2009

Octobre 1999, à un mois de l'anniversaire des dix ans de la Chute du Mur de Berlin, la honte s’abat à nouveau sur l’Europe : un mur est construit au cœur d’une ville tchèque, Usti nad Labem, pour séparer les « Blancs » des Roms. Le mur est dénoncé, démonté à mains nues, puis officiellement détruit, mais un mur invisible entre Tchèques et Roms n’en reste pas moins toujours perceptible.

Václav Klaus, dissident de l'UE ?

Par David Cadier | 5 octobre 2009

Après la victoire du oui lors du second référendum irlandais, l’avenir du Traité de Lisbonne est entre les mains de Václav Klaus, qui renâcle à apposer sa signature à la ratification d’un document qu’il a combattu jusque dans les locaux de la Cour constitutionnelle de son pays. Il n’est pas certain que ce regain d’attention et ce rôle de dernier combattant déplaise à cet homme politique iconoclaste, lui qui s’autoproclama « dissident » de l’Union européenne. Václav Klaus n’a pourtant rien d’un dissident au sens historique du terme. Portrait d’un personnage haut en couleurs, respecté par la population tchèque plus de par la fonction qu'il exerce que pour ses prises de positions.

Pages