ECHO : l'aide humanitaire de l'Union Européenne

Par Philippe Perchoc | 25 octobre 2006

Pour citer cet article : Philippe Perchoc, “ECHO : l'aide humanitaire de l'Union Européenne”, Nouvelle Europe [en ligne], Mercredi 25 octobre 2006, http://www.nouvelle-europe.eu/node/26, consulté le 27 juillet 2017

L’Union Européenne est malheureusement loin de parler d’une seule voix sur le plan international. Pourtant, l’un des enjeux d’une politique étrangère est le développement d’une politique humanitaire européenne. Présentation d'ECHO, l'instrument de l'action humanitaire de l'UE.

Un premier pas européen vers une action concertée sur le plan diplomatique a été la création d’ECHO, l’Office Humanitaire de la Communauté Européenne. Il a été chargé depuis 1992 de coordonner la politique humanitaire de l’Union envers des pays tiers. ECHO agit en urgence avant de passer le relais à la direction générale du Développement et de l’Aide humanitaire ou à la direction générale des Relations extérieures.

L’office remplit les missions suivantes :

- aide humanitaire générale, principalement au profit des populations victimes de guerres civiles de longue durée;

- aide humanitaire d'urgence, gestion des situations de crise pour les victimes de catastrophes naturelles ou de guerres civiles;

- aide alimentaire d'urgence au profit des populations menacées de famine à la suite de catastrophes naturelles ou de guerres civiles;

- aide aux réfugiés et aux personnes déplacées dans leur propre pays afin de les aider à reprendre leur existence une fois rentrés chez eux;

- prévention des désastres: systèmes d'alerte préventive et financement de la prévention des désastres dans les pays sujets aux catastrophes naturelles.

    Il permet en outre de financer l’achat de produits alimentaires, de médicaments, de matériel médical, des projets de constructions d’abris et des programmes de prévention.

    L’office se charge de trouver des fonds pour ses différentes opérations. Il organise aussi un certain nombre d’actions de sensibilisations sur des questions comme les droits des femmes, la lutte contre les mines anti-personnelles ou le besoin d’une véritable cour internationale de justice.

    Il n’intervient pas personnellement mais signe des accords avec des ONG qui sont pour l’instant plus de 180 à bénéficier de ses fonds. 60 délégués d’ECHO sont sur le terrain pour veiller à la bonne utilisation des fonds. En outre, l’office contribue à la formation de professionnels de l’humanitaire à travers une formation spécialisée (NOHA) dispensée dans 7 universités européennes.

    L’office est le plus important contributeur humanitaire au monde : 18 millions de personnes dans plus de 60 pays sont secourues grâce à lui chaque année. En 2002, il a donné 539 millions d’euros dont un tiers est allé à l’ex-yougoslavie. 

    Pour aller plus loin

    Ajouter un commentaire