Der Panther, de Rainer Maria Rilke

Par Camille Lépinay | 7 décembre 2012

Pour citer cet article : Camille Lépinay, “Der Panther, de Rainer Maria Rilke”, Nouvelle Europe [en ligne], Vendredi 7 décembre 2012, http://www.nouvelle-europe.eu/node/1587, consulté le 19 juillet 2018

Rainer Maria Rilke pourrait être vu comme un Européen avant l’heure : né dans l’Empire austro-hongrois en 1875, il grandit et étudie en Allemagne, vit au début du siècle à Paris et meurt en Suisse en 1921. Il a aussi voyagé et vécu en Russie, Italie, Espagne et Danemark. Auteur de nombreuses poésies en allemand, il est particulièrement connu pour ses Lettres à un jeune poète (1908).

En 1902, Rainer Maria Rilka vit à Paris ayant fuit un mariage malheureux avec Clara Westhoff, une élève d’Auguste Rodin. Il se rapproche de ce dernier pour devenir plus tard son secrétaire et écrire un essai Sur Rodin. Comme le sous-titre le suggère, il a écrit au Jardin des Plantes le poème «Der Panther » (La Panthère) dans lequel il décrit l’animal emprisonné dans un rythme particulièrement moderne.  

 

 Der Panther

Im Jardin des Plantes, Paris 

Sein Blick ist vom Vorübergehen der Stäbe 
so müd geworden, dass er nichts mehr hält. 
Ihm ist, als ob es tausend Stäbe gäbe 
und hinter tausend Stäben keine Welt. 

Der weiche Gang geschmeidig starker Schritte, 
der sich im allerkleinsten Kreise dreht, 
ist wie ein Tanz von Kraft um eine Mitte, 
in der betäubt ein großer Wille steht. 

Nur manchmal schiebt der Vorhang der Pupille 
sich lautlos auf -. Dann geht ein Bild hinein, 
geht durch der Glieder angespannte Stille - 
und hört im Herzen auf zu sein. 

Rainer Maria Rilke, 6.11.1902, Paris

A écouter: "Der Panther"

Lu et présenté par Camille Lépinay

Pour aller plus loin

Sur Nouvelle Europe

 

Source photo: Panthère couchée, August Gaul

Ajouter un commentaire