Cultures

La roulotte de Liszt

Par Pierre-Louis Michel | 10 janvier 2013

On place souvent Franz Liszt (1811-1886) au carrefour des influences musicales contemporaines, entre romantisme, folklore national ou impressionnisme. Pourtant, l'œuvre féconde de cet artiste génial, pianiste virtuose, transcripteur et compositeur, s'inscrit également au cœur d'une Europe en plein mouvement culturel et politique.

Erasme : Nulli concedo

Par Jean-Baptiste Kastel | 7 septembre 2012

Humanisme, Thomas Moore, évangélisme politique, Charles Quint, Europe, Luther, mélangez tout cela et vous obtenez : Erasme. Désigné par le sobriquet de « Prince des Humanistes », il symbolise le savoir, l’ouverture, la transmission, le voyage. Avec Grundtvig, Comenius et consorts, il a été choisi par la Commission européenne pour désigner un programme de mobilité de l’Union européenne. Depuis 1987, plus de 340 000 étudiants français ont eu la possibilité d’aller étudier à l’étranger et ont pu suivre Erasme dans sa démarche.

La cacophonie européenne : avant la guerre d'Irak, la crise du Vietnam

Par Tanguy Séné | 6 février 2012

La guerre d'Irak a laissé un souvenir marquant de l’absence de politique étrangère européenne : entre atlantistes et partisans de négociations multilatérales, la concertation n’avait pas été de mise. Mais déjà quarante ans auparavant, c’est la crise de la guerre du Vietnam qui avait révélé cette impuissance à peser sur les affaires internationales dans la désunion.  

Quel « retour à l’Europe » ? L'inquiétude de Patocka

Par Tanguy Séné | 16 mars 2011

Patočka était un europessimiste, au sens où il pensait l’Europe comme une civilisation en déclin. Son dévoiement : la primauté accordée à la science technicienne. Ce qui nous aide à comprendre pourquoi, pour la dissidence tchécoslovaque, l’entrée dans une communauté politique européenne ne suffisait pas à signifier un « retour à l’Europe ».

De la Charte 77 à la Charte 08, entre l’Europe et l’universel

Par Tanguy Séné | 15 mars 2011

La « Charte 77 » a été un tournant dans la vie de Jan Patočka. Pétition qui prenait l'État tchécoslovaque à la lettre de ses engagements internationaux, elle valut à tous ses signataires des persécutions organisées par le pouvoir en place. Aujourd'hui, la « Charte 08 », ouvertement inspirée de sa grande soeur, va plus loin et réclame une transition démocratique en Chine. Avec le même risque pour ses signataires. Quelle filiation faut-il y voir ?

Contre l’harmonie quotidienne : une pensée de la dissidence

Par Tanguy Séné | 14 mars 2011

Retour à l’héritage spirituel de l’Europe, refus des blocs idéologiques, méfiance vis-à-vis du consumérisme des sociétés occidentales… Une certaine inquiétude est constante dans la pensée européenne des dissidents tchécoslovaques. On y sent l’empreinte de la réflexion propre de Patočka, mûrie dans la Tchécoslovaquie de la « normalisation ».

Jan Patocka, un philosophe de l’autre côté du rideau de fer

Par Tanguy Séné | 13 mars 2011

Le philosophe Jan Patočka meurt le 13 mars 1977 d’une hémorragie cérébrale. Il avait été hospitalisé à la suite d’une série d’interrogatoires menés par la police tchécoslovaque ; le dernier avait duré plus de 10 heures. Celui pour qui la philosophie n'était pas « un passe-temps pour vieilles dames » est allé jusqu'au bout de son engagement pour la liberté de penser. Retour sur la trajectoire d'un penseur exceptionnel dans l'Europe d'avant la réunification.

La traversée du désert du sculpteur letton Olegs Skarainis

Par Dana Jurgelevica | 24 janvier 2011

Qui se souvient aujourd’hui d’Olegs Skarainis ? Le nom de cet artiste de l’époque soviétique figure dans les manuels, et ses sculptures ornent les rues de Riga. Pourtant, après avoir été acclamé pour sa collaboration à l’érection du Mémorial de Salaspils, Olegs Skarainis est tombé en désuétude. Mais l’heure de la reconnaissance a sans doute sonné une nouvelle fois. Car quand un pays souhaite rayonner sur la scène internationale, il se tourne vers ses talents oubliés.

Pages